mercredi 18 octobre 2017

• SCARY MOVIES & NETFLIX : LA SELECTION DU PETIT SCARABÉE.





A l'heure où je rédige la première ébauche de cet article, on est le 1er octobre. Je me retiens de ne pas mettre des citrouilles à tous les coins de l'appart. J'adore cette période, tu vois Gilles dans Buffy avec son poncho mexicain et ses bonbons, c'est tellement moi. Cet article c'est le retour à mes premiers amours avec le cinéma horrifique, que j'ai un peu délaissé sur cette plateforme, toutefois vous pouvez retrouver ma plume gifesque sur le CinémaClub FR.



Pour bien démarrer le mois et préparer la soirée tant attendue de Halloween, le petit scarabée vous propose une sélection pour frissonner en solo, en amoureux ou en famille devant la section horreur de ton site de streaming préféré. D'ailleurs si tu es dans le grand Nord le 31 Octobre, viens au Boulogne Horror Show 2 organisé par le meilleur des rédacteurs en chef du CinémaClub FR et son équipe. 


  • Scary Movie 2 (2002) 


Un jour, un professeur fou oblige Cindy et sa bande de copains déjantés à aller visiter une maison hantée pour une expérience scientifique. Ces derniers sont séduits par la perspective d'un week-end loin de l'université.

Mais une fois pénétrés dans le manoir de l'enfer, les joyeux drilles découvrent qu'il existe des choses bien plus troublantes que ce qu'ils ont pu voir dans les vieux films d'horreur.

• L'avis du Petit Scarabée : Un grand classique des années 2000 dont on ne se lasse pas. Une parodie réussie avec des scènes cultes qui nous rappelleront le bon souvenir du groupe Cindy-Brenda-Shorty.

  • Mama d'Andy Muschietti  (2013)

Victoria et Lily, deux sœurs âgées de 3 et 1 ans, sont toutes deux victimes d'un accident de voiture avec leur père venant tout juste de tuer leur mère dans la résidence familiale. Après avoir marché quelques instants dans les bois, ils tombent sur une étrange cabane délabrée et sinistre.

Lorsque leur père tente de mettre fin aux jours de Victoria, un étrange esprit apparaît et le fait disparaître.

Cinq ans plus tard, les deux filles devenues alors sauvages sont retrouvées et partent vivre chez leur oncle Lucas et sa compagne Annabel. Mais les deux fillettes sont accompagnées de "Mama", leur mère de substitution.


• L'avis du Petit Scarabée : Un de mes grands frissons horrifiques de ces dernières années signé le réalisateur de Ça.

  • Creep de Patrick Brice (2014) 

Un vidéaste répond à une annonce pour du travail. Lorsqu’il va sur le lieu de tournage, il réalise que son client n’est pas celui qu’il prétend être.

• L'avis du Petit Scarabée : LA DÉCOUVERTE NETFLIX, tu fonces et tu discutes pas. (Et tu comprendras la leçon de ne pas accepter n'importe quel travail)
     
     
  • Shaun of the Dead d'Edgar Wright (2004)



Un trentenaire britannique mène une vie passive et passablement ennuyeuse. Mais c'était avant qu'une invasion de morts vivants ne bouleverse tout.
  
• L'avis du Petit Scarabée : De l'humour, des zombies, c'est bien mieux que l'insipide The Walking Dead.

  • The Green Inferno d'Eli Roth (2013)



Un groupe d’étudiants activistes de New York se rend en Amazonie pour protéger une tribu en extinction, mais l’avion s’écrase dans la jungle.

• L'avis du Petit Scarabée : Un bel hommage à Cannibal Holocaust par un de mes réalisateurs préférés, Eli Roth.

  • Haute Tension de Alexandre Aja (2003)



Dans une atmosphère sombre, deux adolescentes s'installent pour la fin de semaine dans une maison de campagne chez la famille de l'une d'elles.

• L'avis du Petit Scarabée : Le chef d’œuvre du maitre Aja, pour le meilleur twist final du cinéma d'horreur français.

  • Amityville d'Andrew Douglas (2005)

La nuit du 13 novembre 1974, le commissariat du Comté de Suffolk reçut un appel affolé, en provenance de la communauté d'Amityville. Un spectacle d'horreur attendait les policiers dans la résidence du 112 Ocean Avenue : six membres d'une même famille avaient été massacrés dans leur lit, à coups de fusil... Un an plus tard, Georges et Kathy Lutz y emménagent avec leurs 4 enfants. Des événements bizarres et inexplicables ne tardent pas à troubler leur quotidien.

• L'avis du Petit Scarabée : Mon remake préféré toutes compétitions. Depuis, je ne regarde pas dans la glace quand je vais dans la salle de bain le soir et je passe mes soirées à regarder des vidéos sur YouTube pour connaître la véritable histoire.

  • Sheitan de Kim Chapiron (2006)



Une bande de jeunes de banlieue, la veille de Noël, partis en boîte, quitte Paris à la suite d'une bagarre. Ils sont accueillis par une séduisante jeune fille, rencontrée dans la boîte, qui les invite chez elle, à la campagne.

• L'avis du Petit Scarabée : Vincent Cassel dans un de ses meilleurs rôles. Mon film préféré de Kim Chapiron, totalement déjanté et malaisant sous fond de la Caution.



J'espère que cette sélection vous plaira et fera vos meilleures soirées ciné du mois d'octobre.
xoxo, Votre Petit Scarabée.


mardi 3 octobre 2017

• FAVORIS DU MOMENT DU PETIT SCARABÉE.






Le Petit Scarabée fait preuve d'originalité sur la blogosphère en vous présentant ses favoris du moment (ironie). Entre vidéos YouTube, applications de productivité, séries et boutiques, je vous livre la liste de mes coups de cœur de la rentrée.


  • Le Carpool Karaoké des Foo Fighters : Je regarde cette vidéo en boucle depuis sa sortie, regroupant les plus grands succès des Foo Fighters, que j'ai eu la chance de voir en concert au Rock En Seine en 2011. A consommer sans modération en dansant avec son pyjama le plus swag.
  •  
     


  • L'application Be Focused : Avec mes multiples activités, il a fallu trouver des astuces et des méthodes pour arriver à se concentrer sur une tâche unique. Je teste la méthode Promodoro depuis quelques semaines pour mes révisions de concours et mon apprentissage du code de la route.


  • Engrenages Saison 6 : Je l'attendais comme le messie, et j'ai bingewatché la saison en 3 jours. Je pèse mes mots : c'est la meilleure saison. L'intrigue est pleine de rebondissements, non seulement dans l'enquête que l'on suit pendant 12 épisodes, mais également avec la manière de torturer ses personnages principaux. Juge Roban, cœur sur toi, je rêve d'être ta greffière.

  • Gilmore Girls : Je n'avais pas encore regardé ce classique seriesque des années 2000. J'ai enchainé les 3 premiers saisons à un rythme honteux même pour une série-addict. Gros coup de cœur pour Rory, chez qui je me retrouve totalement côté ambitions. Pour les connaisseurs, team Jess pour toujours.


  • Season Première du Grey's Anatomy & The Big Bang Theory : Une des bonnes raisons de la rentrée c'est le retour de mes séries favorites. Lors de la sortie des premiers épisodes, mon programme de soirée était déjà tout préparé : chocolat Côte d'Or lait noisettes et season première. Ces deux séries, je les regarde depuis des années mais elle ne cesse de m'étonner  dans l'évolution de ses personnages principaux. (Meredith, Sheldon Cooper)
  •  
  • Marks & Spencer Food : Un magasin vient d'ouvrir Gare Lille Flandres pour le plus grand malheur de mon compte en banque. J'avoue, je craque tous les lundis matin pour leur orange pressé et leurs pancakes avec des pépites de chocolat belge.

  • La nouvelle collection Urban Outiftters : Pas de nouveau post sans instant mode, gros craquage sur quelques pièces de la nouvelle collection, que j’espère me procurer pendant mon séjour à Londres en décembre. 



  • Les nouveautés de chez Pretty Wire : un e-shop mode et déco français qui fait partie de mes préférés. Etant en no-buy en ce moment, il est difficile de résister face à ces jolies nouveautés pour ta penderie ou ton nid douillet. 






& vous, quels sont vos favoris du moment?
xoxo, Votre Petit Scarabée.

dimanche 17 septembre 2017

• 100 JOURS DE PRODUCTIVITÉ POUR LE PETIT SCARABÉE.





Depuis quelques mois, le Petit Scarabée a un planning bien rempli. Entre le blog, le service civique, les derniers travaux pour mon M2, il vaut savoir faire preuve d'organisation pour ne pas finir dans le rush et avec un ulcère à la fin.  C'est pourquoi il y a quelques mois, j'ai décidé de changer mon quotidien, en essayant de me fixer des objectifs par semaine, manger mieux et mieux s'entourer. Je suis d'ordinaire quelqu’un d'organisée, je souffre d'anxiété chronique donc si je peux éviter le moindre stress, c'est un plus dans ma vie quotidienne. Sans tomber dans la caricature de la blogueuse so hygge, un mode de vie scandinave, je ne suis pas un gourou, n'appelez pas la brigade anti-secte.

Pour mes études et mon travail quotidien de volontaire, je m'inspire des studyblr sur Tumblr. Avec leurs conseils pour étudier dans de meilleurs conditions et de manière optimale pour être la Hermione Granger ou la Blair Waldorf du Droit, c'est devenu un tour quotidien. Ça a été aussi une opportunité pour revoir ma façon de noter mes cours, mes fiches en les rendant plus esthétiques, plus agréables à lire et à apprendre. 






  • Acheter de belles fournitures : Pas besoin de dépenser un salaire entier chez Cultura ou le Furet du Nord, des enseignes comme Søstrene Grene et Hema ont un rayon papeterie de qualité à petit prix. Avoir de beaux crayons et de beaux cahiers, ça motive à travailler. (Et ça peut vous faire un beau feed instagram).
  • Avoir un espace de travail bien établi : Même quand on travaille chez soi, je ne suis pas productive dans mon lit en pyjama. Il est nécessaire d'avoir un espace de travail agréable et bien rangé afin de ne pas être vite débordée dans sa prépa de concours ou ses rendus de fac.
  • Se fixer des objectifs réalisables : Non tu ne peux pas réviser 200 pages d'Organisation Judiciaire et Administratrice en une nuit. J'ai opté pour des plannings sur un mois, en me donnant des petits tâches par jour pour ne pas déprimer face à ma masse de travail. Tous les jours, sur mon bureau, je fais en arrivant mon post -it avec la liste de tâches à faire en les listant par priorité. Pour me motiver, je mets comme Rachel Berry dans Glee, des affiches avec mon objectif au dessus de mon espace de travail. (#ENG2018)
  • Ne pas culpabiliser si on fait des pauses : Quand j'étais à la fac, j'évitais de prendre des pauses parce que je voulais boucler mes révisions au plus vite. J'avais pas le sentiment du devoir accompli et je ne voulais pas m'arrêter. Avec l'expérience, je prends des journées de révisions de 5 heures maximum pour assimiler au mieux les connaissances nécessaires à mon concours.
  • Se récompenser : Un bon resto, un ciné ou une session shopping avec son meilleur pote ou un voyage, on travaille beaucoup donc il ne vaut pas hésiter à y céder de temps en temps. Après mon service civique, je pars quelques jours à Londres, ville dont je rêve d'y aller depuis des années. Tous les mercredi, pendant mon jour off, c'est ma journée cocooning où je lézarde sur Netflix et prends soin de moi.

Mais il y a pas que le côté scolaire, il y a tout un changement au niveau de l'organisation de la journée. Des choses que je ne faisais pas avant par manque de temps ou flemme, sont devenus des rituels.




  • Se faire plaisir au quotidien : préparer une belle tenue pour le lendemain, un détour le matin chez sa boulangerie préféré, se concocter une playlist parfaite pour le trajet de métro, lire les articles des copains et copines blogueuses.
  • Faire du sport régulièrement : Et si on a la flemme d'aller en salle, il y a de très bonnes vidéos sur YouTube. Je suis devenue addict des cours de danse cardio et de zumba sur cette plateforme. C'est gratuit, ça permet de se défouler après une journée difficile et pas de stress si tu n'as pas le même niveau que dans Dancing With The Stars. Il y a aussi des gestes simples : je ne prends plus l’ascenseur, j'essaye de marcher un maximum dans la journée.
  • Cuisiner : J'ai limité ma consommation de nourriture à emporter et opter pour des plats faits par mes petits mains. Je flâne sur Pinterest pour trouver des recettes saines, rapides et pas cher,  Je suis loin d'être une Top Chef mais c'est toujours plus agréable d'avoir des pâtes avec une sauce maison que d'avoir à réchauffer un plat de hachis parmentier plein d'eau. 



  • Dormir plus : J'avoue, je traîne le soir sur l'ordinateur pour le blog ou pour regarder mes séries. J'avais beaucoup de difficultés à m'endormir à cause de ça, mais aussi du stress quotidien. J'ai trouvé plusieurs méthodes pour résoudre ce problème avec l'ASMR (et je vous vois rire derrière votre écran, mais certaines vidéos sont miraculeuses).
  • Se séparer des relations toxiques :  Sans s'en rendre compte, certaines personnes peuvent nous tirer vers le bas avec leurs réflexions. En réduisant son cercle d'amis ou en coupant les ponts, cela peut permettre d'avancer et de rencontrer des personnes plus positives, qui vont comprendre plus dans vos choix de vie.
  • Oser avouer et affronter ses craintes : J'ai une crainte depuis des années : le PERMIS DE CONDUIRE. Conduire était signe de cauchemar il y a quelques mois. J'ai repoussé ce moment fatidique faute de temps et de courage. Maintenant, après avoir fait le tour de toutes les auto-écoles, je suis plus sereine, même pressée d'obtenir le sésame de liberté. 



J'espère cet article lifestyle vous a plu,
xoxo, Votre Petit Scarabée. 



mercredi 13 septembre 2017

• WISHLIST DE RENTRÉE DU PETIT SCARABÉE. ♡


Je sais, je suis bien au retard pour cet article, mais la wishlist de rentrée du Petit Scarabée est enfin là. Promis, après cette wishlist, c'est no buy parce que je pars quelques jours à Londres. D'ailleurs, j'attends toutes vos bonnes adresses en commentaire. 


Coté random et déco,  j'ai sélectionné de quoi aménager ton petit studio pour rendre agréable tes révisions ou tes fins de journée. Les nouveautés de chez Bird On The Wire va faire fondre ton porte monnaie. Pour te relaxer, une bougie et une veilleuse dinosaure tellement cool pour faire oublier les heures passés devant un cours de procédure civile. Pour être le/la plus cool dans ton amphi, cette trousse kawaii pour contenir tous tes stabilos et stylos. Quand ton appart est bien trop glauque, cette affiche ravira tous les fans d'anatomie.






Ceux qui ont lu mon dernier article savent que j'adore l'univers de Sofia Coppola, cette broche vous rappellera une réplique bien célèbre. Stradivarius a sorti une collection lifestyle avec de la déco, de la papeterie à petit prix, n’hésites pas à aller faire un tour. Pour ma part, j'ai craqué pour cette guirlande origami trop mignonne. Qui dit rentrée dit bonnes résolutions, alors on se plonge dans de nouvelles lectures I Want To Be Organised, une manière de travailler son anglais et d'améliorer son quotidien. Afin de ranger tes fiches bristol, tes bijoux ou tes papiers importants, des boites de rangement au design nordique de chez Bird On The Wire.

La modeuse qui est en moi, est ravie du retour d'un temps d'automne. On peut enfin ressortir les robes, les collants, les bottines et les cafés (trop chauds) à emporter, pour bien rentrer dans le cliché. Voici une sélection chez les classiques e-shop, pour pouvoir faire des achats depuis ton lit en regardant Netflix avec ton chat.



Zara est une caverne d'Ali Baba en terme de robes trop mignonnes pour cette mi saison. Plutôt vichy, broderies ou Mercredi Adams, chacune d'entre nous peut trouver son bonheur sur leur site. Pour ne pas tomber malade avec les températures fraîches du matin et la drache du nord, ce manteau noir, un classique va t'accompagner dans toutes tes aventures.



N'oublions pas mes classiques, du fleuri (encore et toujours) avec cette jupe short de chez Stradivarius. Du même magasin, des bottines rock qui nous rappelle un modèle bien connu, pour un porte monnaie moins garni. A cette période de l’année, je file faire un tour chez H&M pour les basiques, gros coup de cœur pour ce pull doudou et ce sac bordeaux en bandoulière.



J'espère que cette wishlist vous a plu, on se retrouve la semaine prochaine pour un article spécial Netflix.
xoxo, Votre Petit Scarabée.

mercredi 6 septembre 2017

• 90'S MOVIES MON AMOUR. ♡


1993, mon année de naissance, pile dans la décennie que je préfère en terme de musique mais surtout de cinéma. Entre souvenirs d'enfance et premiers émois de cinéphiles, les années 1990 sont source de pépites qui font encore nos belles soirées ciné aujourd’hui. Vous avez deviné le sujet du jour, je vous présente ma liste (non exhaustive) de mes films préférés de la décennie 90. De l'horreur, comédie dramatique, du musical et du film à regarder en famille avec un chocolat chaud et un plaid, il y en a pour tous les cinéphiles.


- Cruel Intentions



Ils sont jeunes, beaux, riches et rivalisent d'adresse machiavélique pour comploter des conquêtes amoureuses.

Ryan Philippe, Reese Witherspoon et Sarah Michelle Gellar en connasse manipulatrice dans une grande école, ça donne tout de suite envie pour une soirée Pop Corn & Cinéma. Manipulations, histoires de famille dans un cercle d'élite, du scandale et du drama, ce que je retiens de ce film c'est surtout cette bande originale qui ne m'a pas quitté, devenue un classique de mes playlists matinales (Blur, Fatboy Slim)


- La Famille Adams


Rififi chez les Addams, célèbre famille macabre qui vit dans un manoir hanté, lorsque débarque l'oncle Fétide, sosie d'un des membres de la famille disparu vingt-cinq ans plus tôt... Ne serait-il pas un usurpateur qui cherche à les doubler pour faire main basse sur leur trésor caché ?

Ce générique que on a tout imité en claquant des doigts, une famille déjantée qui fait nos vacances de Noël avec ces rediffusions, c'est un film que je connais par cœur. Un rendez vous annuel avec un de mes couples préférés du grand écran avec Morticia & Gomez. Mon amour du Col Claudine est satisfait avec les looks de Mercredi. Cet univers loufoque est un régal pour toutes les générations.


-  Les Commitments


Splendeur et misères d'un groupe de soul music de Dublin, les Commitments, formé par Jimmy Rabitte. C'est au moment où leur musique devient parfaite que leur groupe éclate. 

Mon musical préféré, bien trop méconnu à mon goût, signé le réalisateur de Fame, Alan Parker. Petit bijou sorti en 1991, c'est une escapade à Dublin sous un fond de musique soul des années 50 où on suit la naissance et l'évolution d'un groupe. Entre chômage, gloire et rivalités, une comédie sociale irlandaise devenue culte chez les cinéphiles les plus avertis. A voir mais surtout à écouter très fort en allant bosser.


- Souviens toi l'été dernier



La nuit de la fête nationale, Julie, Helen, Ray et Barry ont par accident renversé un inconnu. Devant la crainte de leur avenir compromis par ce drame, ils décident de faire disparaître le corps et font le serment de ne rien dire à personne, jamais. L'été suivant, chacun des quatre amis se trouve confronté à des évenements terrifiants. Ils doivent se rendre à l'évidence : quelqu'un sait ce qu'ils ont fait et semble bien decidé à le leur faire payer. 

Je ne pouvais pas ne pas parler de films d'horreur. Grand classique du genre qui reste indémodable face aux fades remakes ou reboots que on nous propose, Souviens Toi L’Été Dernier c'est le casting des années 90 avec les acteurs emblématiques de la période (Jennifer Love Hewitt, Freddie Prinze Jr., Sarah Michelle Gellar et Ryan Phillippe)  Pour les abonnés de Netflix, on le retrouve dans la catégorie Horreur, tu fonces et tu apprécies cette dose de nostalgie.


- Virgin Suicides


Dans une ville américaine tranquille et puritaine des années soixante-dix, Cecilia Lisbon, treize ans, tente de se suicider. Elle a quatre soeurs, de jolies adolescentes. Cet incident éclaire d'un jour nouveau le mode de vie de toute la famille. L'histoire, relatée par l'intermédiare de la vision des garçons du voisinage, obsédés par ces soeurs mystérieuses, dépeint avec cynisme la vie adolescente. Petit a petit, la famille se referme et les filles reçoivent rapidement l'interdiction de sortir. Alors que la situation s'enlise, les garçons envisagent de secourir les filles.

Je vous vois tout de suite, les haters de Coppola "Il se passe rien dans ses films, c"est beau mais c'est chiant." Non, Virgin Suicides n'a pas les rebondissements d'un Fast & Furious mais dépeint avec esthétisme et douceur la façade d'une banlieue bourgeoise américaine. Cette banlieue dont on retrouve les codes, avec les commérages des voisins et les belles maisons bien entretenues. On y suit le quotidien de 5 sœurs, plus belles les unes que les autres et d'une bande de garçons, en pleine période des premiers émois, du bal de fin d'année. Entre douceur de l'image et cruelle destinée de ces filles, le spectateur est mis à l'épreuve dans la compréhension du geste fatal. Mention spéciale pour la bande originale signée Air.

- Clueless


Cher Horowitz, lycéenne issue du milieu huppé de Bervely Hills, est une jeune fille pourrie gâtée qui sait jouer de ses atouts. Écartant ses rivales grâce à son sens de la mode, se défaisant de ses problèmes scolaires d'un claquement de doigts, Cher essuie tout de même les réprimandes de Josh qui ne se cache pas pour lui dire tout le mal qu'il pense de son attitude superficielle.

La modeuse qui est en moi jubile devant le dressing virtuel d'Alicia Sliverstone (Cher). Son personnage de gosse de riche super belle, populaire et riche est pour une fois pas détestable contrairement à ce que on peut voir actuellement dans l'univers sériesque ou cinématographique. Elle fait partie de mes personnages préférés tous films confondus. C'est le vrai teen movie qui fait du bien et qui ne passe pas sur TF1 l'après midi. Pour les soirées sans prise de tête, c'est kitsch à souhait mais c'est ça qu'on aime (et parce que Paul Rudd).



& toi, quels sont tes films préférés des années 90?
Dis moi tout par commentaire!
xoxo, Votre Petit Scarabée.


samedi 2 septembre 2017

TOI, BLOGUEUSE?



Jeudi, c'était la journée mondiale du blog. C'est l'occasion de revenir sur ma perception du blog. Chacun à la sienne, les raisons ou les doutes de se lancer. Chaque blog a son auteur, son empreinte, son lectorat. C'est devenu une habitude, regarder si il y a pas eu de nouveautés, de nouveaux articles à lire comme une drogue. 

J'ai toujours voulu avoir un blog, depuis que je suis devenue une lectrice de certains. (et pas pour me la jouer Gossip Girl). L'hésitation, la peur de ne pas être légitime dans ce monde hostile de la blogosphère, cette jungle qui se peuple d'une montagne de mots, ça m'a empêché d'écrire ici pendant pas mal de temps. Et un beau jour, le Petit Scarabée est né, entre blagues douteuses et références horrifiques, j'avais envie de partage, d'éditos de 2000 caractères et d'une rubrique Pop Corn & Cinéma. Ce pseudo fait partie de moi et est devenu une partie de ma vie. Pouvoir parler de sa passion sans passer pour une psychopathe à se faire enfermer comme Michael Myers , est un luxe accessible. Le temps de se poser d'écrire quelques mots, de penser à telle idée de post est un rituel du quotidien. (qui se savoure avec une bonne playlist sur Spotify)

L'étiquette de blogueuse, on en parle? C'est à double tranchant, on le cache, on ose pas trop montrer à son entourage, ce que l'on peut écrire. "Oooh tu es blogueuse, tu aimes les bouées Flamant Rose et faire des photos sur Instagram." Oui cher lecteur, tu trouveras des wishlists de mille kilométres et des gifs de Gossip Girl ici mais on parlera aussi de Massacre à La Tronçonneuse et de New York Unité Spéciale avec des gifs des Marseillais. 





Maintenant que j'ai franchi le pas de montrer mon univers, mon "style" d'écriture à mes proches, mes collègues, qui sont devenus de fidèles lecteurs, je suis fière de cette partie de moi sur Internet. Ça leur a permis de trouver une autre facette tout en me reconnaissant dans ma manière de m'exprimer. 

Niveau personnel, ça nous apporte énormément. Quand on crée un blog, on crée en quelque sorte une identité, une marque de fabrique. Cet exercice a été bénéfique dans mon développement personnel, pour trouver un équilibre et avoir enfin confiance en moi. Pas besoin d'avoir un million d'abonnés et de faire un partenariat avec Garnier pour s'épanouir, mais écrire une cinquantaine d'articles en une année, ça m'a permis de me trouver et d'affirmer ma personnalité et mes opinions.  Oui, j'aime les slashers mais je suis aussi dingue de robes à pois et de rouge à lèvres rouge. Étant assez introvertie, un article est devenu un vecteur pour pouvoir m'exprimer et oser m'imposer sur un sujet.




Je vais me la jouer scribe dans Asterix & Obélix Mission Cléopatre mais être blogueur c'est surtout des rencontres. Des personnes du monde entier avec leurs tweets plus adorables les uns que les autres, les partages de chaque post. C'est la magie de ce moyen de communication. On est pas souvent d'accord, le clash, le drama, ça fait partie du jeu. Chaque post est devenu un rendez vous, un rendez vous avec son lecteur, qui devient quelqu’un que l'on suit tous les jours. Parmi ses personnes, il y avait des personnes que je lisais quotidiennement, dont je savourais chaque article, et qui sont un vrai soutien aujourd’hui dans mes activités.




C'était l'édito narcisse, l'instant confessionnal. On se retrouve la semaine prochaine, on parlera cinéma, films cultes avec un thé à la vanille.

Votre fidèle Petit Scarabée.

dimanche 13 août 2017

• STYLE INSPIRATION DU PETIT SCARABÉE POUR LA RENTRÉE.



Première fois en 6 ans que je ne fais pas ma rentrée dans une école. La vie d'adulte, le travail et les révisions de concours sont au programme pour cette fin d'année. Toutefois, le petit scarabée ne manquerait pour rien au monde la séance de shopping de rentrée.

En pleine transition avec un nouveau départ, ça se passe aussi dans ma garde robe. Robe fleuries, short bien trop court pour tes grands parents et marinière bien frenchie. Merci Pinterest & Polyvore pour l'inspiration, je vous envoie mon RIB pour le partenariat. Entre Gossip Girl & Skam, en passant par Girls, les séries n'ont pas fini de nous inspirer pour nous vêtir en automne. En attendant la wishlist d'automne (et de prendre un café avec Nate Archibald et de boire un verre avec Chuck Bass), petit moodboard des mes envies vestimentaires pour cette rentrée.



























J'espère que mon petit article mode vous a plu.
xoxo, Votre Petit Scarabée.